15.11

Portrait : Yva Jean-Simon, cohorte 2012

Yva Jean-Simon

Cette fois-ci pour le portrait, le RAÉDIUM souhaite mettre à l’avant-plan une nouvelle membre qui a réalisé un projet particulièrement intéressant lors de sa quatrième année à l’Université.

Une compagnie qui ne planifie pas pour le futur et qui opère sur une base journalière n'est pas en mesure de débloquer son potentiel économique. Pour devenir une entreprise propulsée par le design, celle-ci doit avoir une culture du design au sein de l’entreprise. Cependant, en raison de la difficulté de montrer de façon tangible les retombées économiques du processus de design, les entreprises résistent souvent à s’ouvrir à de nouvelles approches innovantes.

Cela, Yva Jean-Simon (cohorte 2012) le sait très bien. Après sa technique en design industriel à Dawson, elle a d’abord travaillé 5 ans au sein d’une entreprise de signalétique où elle faisait également de la gestion de projet. Suite à cette expérience sur le marché du travail, elle a choisi de poursuivre son cheminement en s’inscrivant au baccalauréat. C’est en quatrième année, quand lui est venu le temps de choisir un projet, qu’elle a pigé dans ses expériences passées. Effectivement, grâce à son travail concret en entreprise manufacturière, elle a choisi de s’attaquer à la problématique de « l’accessibilité des entreprises aux ressources en design dans le contexte socio-économique québécois ».

Pour effectuer ce mandat, Yva s’est bien entourée. D’abord, elle était dirigée par Michel De Blois et Philippe Gauthier de l’Université de Montréal. Puis, elle a travaillé en collaboration avec Karine Nadotti, coordonnatrice de projet chez Mission Design, Suzanne Léger, directrice du design et développement chez Artopex et Odile-Marielle Dubois, conseillère en politiques économiques au MDEIE.

Au bout de huit mois de recherche, Yva a développé « Mesh », un outil pour aider à vendre les bénéfices du design industriel. « Mesh » est un guide facilitant l'intégration du design au processus déjà existant dans les entreprises. Il s’adapte à la structure existante de l’entreprise, en se déployant en quatre étapes : opportunités, stratégie, actions et développement.

Malgré le fait qu'il ne soit qu'au stade embryonnaire, le projet d’Yva Jean-Simon, enrichi par son parcours professionnel, présente un réel potentiel face à une problématique bien présente, à laquelle les designers industriels sont confrontés.

Nous lui souhaitons bonne chance dans ses projets et bienvenue dans le RAÉDIUM!

L'équipe du RAEDIUM

RAEDIUM
Réseau des anciens de l'École de design industriel de l'Université de Montréal
c: contact@raedium.qc.ca
w: www.raedium.qc.ca
Consultez votre fiche RAEDIUM pour modifier et mettre à jour vos coordonnées.