facebook facebook rss

logo_RAEDIUM 
Réseau des anciens de l'École de design industriel de l'Université de Montréal

Courriel
Code [?]
Rester connecté | Aide


+  Forum RAEDIUM
|-+  De tout et de rien...
| |-+  Discussions libres
| | |-+  Votre opinion: le nouveau directeur(trice) de l’École de design industriel
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 Répondre | Imprimer
Auteur Fil de discussion: Votre opinion: le nouveau directeur(trice) de l’École de design industriel  (Lu 8223 fois)
Veronique Rioux
Cohorte 1998
Membre Senior
****
Messages: 76


« le: 05 Décembre 2008 à 11:08:22 » Citer en réponse

Comme plusieurs d’entre vous le savent, le mandat de Luc Courchesne comme directeur de l’École se termine en mai 2009. Le processus entourant le choix du nouveau directeur ou de la nouvelle directrice est commencé (formation du comité de sélection et appel de candidature).

En février 2009, auront lieu des audiences devant le comité où chacun est libre de se faire entendre sur le sujet.  Comme anciens de l’École et  professionnels sur le marché du travail, vous êtes bien placés pour faire valoir votre vision au niveau des principales qualités que devra posséder celui ou celle qui sera aux commandes de l’Édin pour les 4 prochaines années.
   
Le RAÉDIUM sera présent à ces audiences afin de représenter l’opinion de ses membres. Nous vous invitons donc à vous exprimer sur le sujet.

Véronique Rioux
Présidente RAÉDIUM
Journalisée
Louis Drouin
Invité
« Répondre #1 le: 06 Décembre 2008 à 12:42:20 » Citer en réponse

Très heureux d'apprendre que le RAEDIUM est parmis les acteurs interpellés ... !!!
Louis D
Journalisée
Denis Gadbois
Cohorte 1983
Néophyte
*
Messages: 2


« Répondre #2 le: 13 Décembre 2008 à 02:28:42 » Citer en réponse

Comme dans la plupart des institutions le rôle de directeur a évolué depuis le phénomène de globalisation.  Celui-ci ou celle-ci se doit bien sur d’être rassembleur, administrateur mais de plus en plus aider au rayonnement de ses constituants.  Cette dernière est souvent souhaitée et désirée.  La question que nous nous devons nous posé en tant que gradué(e) est-il possible de combler ce poste par une personne dont le charisme et réputation peut soulever l’enthousiasme et éventuellement un meilleur financement? Ou souhaitons plutôt que cette personne soit avant tout à l’écoute de son personnel et ses étudiants. 

Bien surs la logique semble dire que cette personne se doit d’être en mesure de remplir ses deux objectifs, mais en réalité la plupart du temps l’équilibre est difficile à atteindre.  La complexité de travailler dans un milieu intellectuel dont la rigueur doit être constante combiné au fait que cette personne se doit d’être très sociable et ferme à la fois fait qu’une infime parti d’entre nous designers ou enseignants soient à la hauteur de toutes ses attentes.    De plus selon moi il faut aussi  posséder une vision claire et pertinente de l’avenir de l’école et souhaite donc bonne chance à tous les candidats et candidates!
Journalisée
Jeremy
Invité
« Répondre #3 le: 13 Décembre 2008 à 12:09:38 » Citer en réponse

Il est bien vrai que nos attentes envers un futur directeur sont
particulières et sûrement multiples. Pour ma part, si je pense aux
opinions de mes compatriotes, un point à soulever  serait d'avoir un
directeur proche de l'institution ou non. Est-il impératif d'avoir
une personne familière avec l'École et son contexte ou plutôt
une personne qui arriverait avec une nouvelle vision ? Est-ce que du
sang neuf est un besoin essentiel ?
À vos claviers !
Journalisée
Catherine
Invité
« Répondre #4 le: 26 Janvier 2009 à 15:02:40 » Citer en réponse

Il est vrai que nos attentes envers le nouveau directeur sont multiples et que cette personne devra posséder plusieurs compétences.

Pour répondre à Jeremy,  je pense qu’il serait préférable d’avoir une personne qui vient de l’extérieur du corps professoral actuel mais qui assurerait une certaine ‘’continuité’’  avec la philosophie de l’École.

Bien qu’il y ait plusieurs bons professeurs à l’École de design industriel, je ne crois cependant pas qu’il y ait actuellement un professeur qui possède, outre l’aspect académique et recherches,  le leadership, la prestance, l’accomplissement professionnel et les contacts nécessaires pour remplir cet important mandat. 

Est-ce que cette personne existe...À suivre…
Journalisée
jacques
Invité
« Répondre #5 le: 23 Février 2009 à 11:32:10 » Citer en réponse

Rien de nouveau sur ce sujet?
Journalisée
Veronique Rioux
Cohorte 1998
Membre Senior
****
Messages: 76


« Répondre #6 le: 23 Février 2009 à 12:52:57 » Citer en réponse


Pour répondre à Jacques, le processus se poursuit…
   
Lundi et mardi dernier, les 16 et le 17 février, avaient lieu les audiences devant le Comité.  Le Comité a rencontré, individuellement, différents acteurs interpellés par le choix du nouveau directeur ou de la nouvelle directrice (divers professionnels du milieu, professeurs, anciens de l’École ou toutes autres personnes ayant des recommandations à faire au Comité).

Isabelle Kaliaguine et moi sommes allées exposer le point du vue du Conseil d’administration du RAEDIUM concernant notre vision relativement au rôle du nouveau directeur. Nous avons principalement souligné l’importance que le directeur ait une grande ouverture liée aux différents enjeux de la pratique.  L’École ne peut être gérée en vase clos.  Elle doit se rapprocher davantage du milieu de la pratique professionnelle afin de bien faire face aux réelles exigences du marché du travail et elle doit se questionner par rapport à la mutation actuelle de la profession (pratique du design dans le futur (au sens large), design de système et intégration des principes d’éco conception).

Les entrevues avec les candidats et les audiences permettront au Comité de prendre une décision concernant le choix de la personne qui dirigera l’Édin pour les prochaines années.

Nous vous tiendrons au courant.
Entre temps, n’hésitez pas à partager votre opinion sur le sujet.


Journalisée
Jacques
Invité
« Répondre #7 le: 23 Février 2009 à 14:57:55 » Citer en réponse

Merci pour la réponse rapide.  A mon avis toutefois le processus devrait être aussi inclure des présentation publiques de chaque candidats retenus.  Ceci permettrait aux intervenants d'afficher leur préférences (ce qui inclus nous).
Journalisée
Camille Moussette
Cohorte 2004
Administrateur
*****
Messages: 148


« Répondre #8 le: 23 Février 2009 à 16:46:19 » Citer en réponse

Je ne sais pas si des présentations publiques seraient bénéfiques. Le processus est déjà lourd et exigeant pour tous. Des fois "trop c'est comme pas assez". C'est comme faire un projet de design avec 12 designers, ça ne marche quasiment jamais. Trop de chefs dans la même cuisine.

Il y aura possiblement jamais de consensus pour remplir un tel poste. Comme dans toute embauche, tout n'est pas totalement objectif, il y a un bon penchant subjectif et politique dans une telle nomination.

Mes 2 sous...

/Camille
« Dernière édition: 23 Février 2009 à 17:09:34 par Camille Moussette » Journalisée
Louis Drouin
Cohorte 2007
Membre Complet
***
Messages: 13


« Répondre #9 le: 28 Février 2009 à 09:58:16 » Citer en réponse

Est-il possible de connaître les noms des actuels candidats ? - cela nous permettrait sans doute de nous positionner vis-à-vis les décisions du comité de sélection -
Il m'est apparut que le professeur Philippe Lalande pourrait être intéressé - un candidat qui me semble très intéressant pour l'EDIN -. Est-ce le cas ?
Journalisée
Camille Moussette
Cohorte 2004
Administrateur
*****
Messages: 148


« Répondre #10 le: 28 Février 2009 à 10:38:37 » Citer en réponse

Je doute fortement que la liste des candidats soient diffusée publiquement. C'est directement à l'encontre de la loi de la protection des renseignements personnels. Si une personne applique sur un tel poste, pourquoi sa candidature devrait être connue de tous?

Selon le système académique et les procédures officielles, il y a tout un comité de sélection et de consultation pour mener à terme la sélection. C'est assez long et élaboré comme processus, souvent avec des évaluateurs externes (à l'international) et des interviews/visites sur place par les candidats. Du moins, c'est habituellement le cas pour pourvoir les postes de professeur au niveau universitaire. J'imagine que c'est sensiblement la même chose ou même pire (plus) pour un poste de direction. 

Nous pouvons tous avoir nos opinions par rapport aux candidats et à l'éventuel choix pour le poste de directeur, mais je doute qu'on connaisse les candidats et la personne retenue avant une annonce officielle.

Par contre, rien nous empêche de spéculer et d'étaler nos noms favoris :-)

/Camille

« Dernière édition: 28 Février 2009 à 10:49:32 par Camille Moussette » Journalisée
Pierre-Alexandre Poirier
Cohorte 2008
Administrateur
*****
Messages: 25


« Répondre #11 le: 28 Février 2009 à 13:56:48 » Citer en réponse

Bien qu’il y ait plusieurs bons professeurs à l’École de design industriel, je ne crois cependant pas qu’il y ait actuellement un professeur qui possède, outre l’aspect académique et recherches,  le leadership, la prestance, l’accomplissement professionnel et les contacts nécessaires pour remplir cet important mandat. 

Je ne crois pas que cela soit tout-à-fait juste. Comme Louis le mentionnait, le professeur Philippe Lalande est un candidat « très intéressant » pour remplir le poste de futur directeur de l'ÉDIN. Selon moi, Monsieur Lalande — qui a eu sa propre boîte de consultants en design industriel pendant nombre d'années — remplit tous les critères susmentionnées, à défaut peut-être de la « prestance », une chose hautement subjective à mon avis. Qu'entend-t-on par prestance ? Une superstar avec des super contacts ? Quelqu'un qui a une tête sur les épaules et qui est apte à motiver ses troupes, le cas présent étant les étudiants, les profs et le personnel administratif de l'ÉDIN ?

Sinon, toujours à l'École, il y a Tatjana Leblanc, à mon avis la prof qui est de loin la plus motivante qui soit membre du corps professoral actuel de l'ÉDIN. Côté expérience professionnelle, de mémoire, elle a travaillé (entre autres) en France chez Plan Créatif <http://www.plancreatif.fr/> et aux États-Unis chez Design Central <http://www.design-central.com/> à titre de chargée de projets. Sinon côté leadership et prestance, alors là, ce sont deux qualités qu'elle possède assurément.


péa
Journalisée
jacques
Invité
« Répondre #12 le: 28 Février 2009 à 22:41:34 » Citer en réponse

Dans la plupart des institutions universitaires nord-americaines la liste des candidats retenu peuvent être rendu publique car chanque individu faisant parti de l'école ne faisant pas parti du comité de selection a le droit de donner sa préférence.  Il est une chose que de permettre son opinion avant la sélection et une autre de faire valoir sa préférence au comité de selection après!
Journalisée
Louis Drouin
Cohorte 2007
Membre Complet
***
Messages: 13


« Répondre #13 le: 01 Mars 2009 à 06:44:46 » Citer en réponse

Camille,
Je suis quelque peu perplexe devant ta réponse. S’il est vrai que la confidentialité peu constituer une politique universitaire dans le cadre d’un processus de sélection, il me semble également qu’une telle politique est peu souhaitable dans la mesure où il s’agit justement ici d’un processus politique. Après tout, c’est non seulement la destinée à court et moyen terme des professeurs, mais également celle des étudiants & des chargés de cours qui est en jeu. Aussi, j’estime qu’à cet égard la transparence permettrait certainement aux acteurs impliqués d’adopter des positions plus éclairés …
Dans un autre temps, je crois que ce processus de sélection doit essentiellement tenir compte des valeurs que l’EDIN veut transmettre dans les prochaines années. Véronique Rioux mentionnait précédemment deux qualités essentielles : le respect de l’environnement & l’ouverture. A ces deux dernières j’ajouterais également la considération des aspects éthiques de la pratique. Ce dernier aspect m’apparaît central dans l’évolution de notre jeune discipline.
A ce titre, il me semble qu’un acteur tel que Rabah Bousbaci (docteur en éthique du design) serait certainement un choix judicieux. De plus, ses actuels travaux & publications (voir Design Issues) en font l’un des docteurs le plus prometteur de l’EDIN. Cependant, à l’image de Tatiana Leblanc, il est peut-être plus souhaitable que pour le moment ce jeune professeur se consacre pleinement à ses travaux de recherches …
Journalisée
Pierre-Alexandre Poirier
Cohorte 2008
Administrateur
*****
Messages: 25


« Répondre #14 le: 01 Mars 2009 à 08:31:33 » Citer en réponse

Au fait, je me rappelle que lors de ma première année à l'École, alors que j'étais tout jeune et pimpant, avoir eu accès à des textes — accès qui était public, sur le site de l'École — de Luc Courchesne et Pierre de Coninck qui se disputaient le poste de directeur (à cette époque, en 2004, Luc Courchesne était alors directeur par intérim).

Est-ce que les autorités du RAÉDIUM sauraient dire si le commun des mortels pourra avoir accès à des textes des candidats finalistes, si textes il y a ?

___

Une nouvelle direction (ou présidence dans le cas présent) notable dans le monde du design est certes celle de John Maeda au RISD. D'accord, d'accord, le RISD est une école privée ou plein de jeunes bourgeois vont faire de l'art et ou du design en conduisant leur propre BMW (ce qui n'est pas souvent le cas à l'ÉDIN), mais néanmoins, voici un extrait que je trouve pertinent de lire concernant cette nomination:

Maeda said, “It is my deepest honor to be selected by the RISD Presidential Search Committee which was comprised of an extremely committed group of students, staff, faculty, and trustees — bringing all their unique perspectives to the table. Furthermore, to receive the unanimous approval of the Board of Trustees is a gratifying vote of confidence that instills in me a real determination to advance all aspects of RISD as an institution representative of the highest standards of learning. I look forward to working with the incredibly inspiring and creative community of RISD to realize the possibilities for the world’s first truly 21st century university of art and design.” <http://www.risd.edu/president/>*

Ici il ne parle pas de consultation publique, mais d'un petit groupe représentatif…

Je comprends le point de vue des gens qui aimeraient être consultés, mais la démocratie directe est selon moi très utopique (lire ici impossible) dans le contexte du choix du prochain directeur de l'École. Au-delà de la question de confidentialité, ce processus prendrait bien des années à aboutir. Si l'on veut une personne en poste et prête à passer à l'action dès la prochaine Rentrée, il faut agir relativement rapidement je pense (surtout si c'est une personne provenant de l'extérieur, avec tous les impacts et conséquence d'une relocalisation géographique et sociale).


péa

* Je recommande fortement de visionner la vidéo du lien qui mène sur le site du RISD. Ça serait tellement fantastique d'avoir un directeur ou directrice si curieux de son environnement à l'ÉDIN. Un motivateur général, quoi.
Journalisée
Pages: [1] 2 Répondre | Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF | SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !